La profession d’hypnothérapeute est une activité libérale, l’enregistrement de l’entreprise se fait auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) et de l’URSSAF.

Un hypnothérapeute seul peut envisager les différents statuts juridiques suivants pour s’installer :

La micro-entreprise : c’est un statut très simplifié et plutôt adapté pour un démarrage. Il est possible de déclarer son début d’activité directement en ligne sur lautoentrepreneur.fr. Dans ce dernier cas, le terme “hypnothérapeute” étant absent de la liste de choix d’activité, il conviendra de sélectionner “psychanalyste non médecin” par exemple.
L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais les charges sociales peuvent être élevées.
L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger son patrimoine (pas forcément utile pour une activité de sophrologue par exemple),
L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales,
La SASU : ce régime juridique est moyennement adapté car plus coûteux que l’EURL.
Enfin des statuts alternatifs à l’entreprise privée peuvent aussi être envisagés :

Le statut d’entrepreneur-salarié en coopérative d’activité et d’emploi permet d’être indépendant tout en bénéficiant du statut de salarié : c’est un statut bien adapté pour un démarrage sans risque,
Le portage salarial,
L’association loi 1901.

Voici les principales étapes pour s’installer en tant qu’hypnothérapeute :

Formez-vous, de préférence dans un organisme de formation agréé http://mtcsynergy.com/,
Validez votre projet par une étude de marché,
Réalisez une étude économique : bâtissez un business plan et un plan financier, listez vos besoins de démarrage,
Identifiez un local (si besoin) ; signez un bail commercial,
Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous (URSSAF),
Lancez la communication et l’activité,
Trouvez vos clients  https://hypnoexchange.com/.


Laisser un commentaire